MANUTENTION DES CONTENEURS : REVOLUTIONER LA LOGISTIQUE MINIERE

In Actualités, Solutionsby s.holz

CODELCO, le plus important producteur de cuivre au monde a révolutionné la logistique minière. La manutention a été intégralement repensée en un système totalement étanche, évitant toute perte de la mine au bateau de transport à Puerto Angamos, à Mejillones, Chili.

La méthode traditionnelle qui consiste à utiliser des systèmes de transport, de stockage et de chargement de navire entraîne des pertes. Pour améliorer ses opérations, Codelco a mis au point un système qui enferme intégralement les matériaux, de leur extraction au navire.

Le nouveau process, mis au point grâce à des fournisseurs d’équipement, permet d’enfermer le concentré de cuivre dans un conteneur scellé. Cet équipement spécialement conçu sur mesure pour ce projet, fait appel à des solutions innovantes.

Le concentré de cuivre est enfermé dans une boite spécialement conçue dotée d’un couvercle verrouillable Une fois fermé dans la mine, le couvercle n’est rouvert qu’au bas du navire à charger. A noter que la fermeture du coffre se fait via une pièce spécialement conçue qui permet de supprimer la poussière basée sur la trappe.

La méthode traditionnelle implique de multiple points de transfert, du camion au train, du train à l’entrepôt puis par chargeur jusque dans les cales du bateau. A chacun de ces points de transfert on constate une perte de matière. Avec un produit se vendant plus de 3000 dollars la tonne, la perte financière peut rapidement atteindre des millions de dollars.

LE NOUVEAU PROCESS DE MANUTENTION

Le chargement traditionnel nécessite d’importants investissements en ingénierie, recherche et développement, mise en place et maintenance. La mise en place de certains terminaux peut coûter plus de 100 millions de dollars.

CODELCO, en collaboration avec Puerto Angamos, a mis en place un nouveau moyen innovant de transport de son cuivre concentré grâce à un système de manutention de conteneur qui scelle le matériau dans un conteneur de la mine au bateau. C’est une première dans l’industrie minière en Amérique. Le cuivre est chargé dans un conteneur qui scellé directement depuis la mine, il est ensuite transporté jusqu’au port, stocké comme tout autre conteneur puis chargé dans le navire avec les équipements habituels des terminaux portuaires. Le seul nouvel outil utilisé est la pince tournante de RAM Spreaders.

“Codelco voulait prendre une longueur d’avance sur le plan environnemental et a repensé le process complet en utilisant ce système à Puerto Angamos. Notre exportation est la plus propre au monde et nous ne perdons plus aucune quantité de notre précieux chargement “

Le process est simple, efficace et surtout propre et respectueux de l’environnement pour un coût très bas. Le cuivre n’est nullement exposé à l’environnement, pas même lors de son transfert dans le bateau.

LA POUSSIERE: DE L’ARGENT QUI S’ENVOLE

La poussière se crée lorsque de l’énergie entre en contact avec les matériaux. Grâce à ce nouveau process, l’énergie n’a pas d’impact sur les matériaux à aucune étape. L’énergie qui crée de la poussière peut aussi bien être le vent que les roues d’un camion ou un chargeur de conteneur.

De conception ingénieuse, le process permet de sceller les couvercles à la mine, qui restent scellés pendant le transport et le stockage. Le conteneur n’est ouvert qu’après avoir été levé au port avant d’être déchargé dans le navire. Faire pivoter le conteneur au bas de la trappe ajoute un minimum d’énergie et crée un minimum de poussière. L’équipe a ajouté une étape supplémentaire en matière de protection de l’environnement, en fermant hermétiquement l’écoutille des navires afin d’empêcher toute émission de poussières diffuses par un système de suppression des poussières monté sur les écoutilles.

FLEXIBLE, RAPIDE ET FAIBLE CAPITAL

La plupart des équipements nécessaires à la mise en œuvre réussie de ce système de manutention existent déjà sur le site minier et au port. Cela comprend les chariots élévateurs, les gerbeurs et les grues. Pour les ports ne disposant pas de grues mobiles ni de grues à quai, le bras pivotant existe également en version allégée, de sorte qu’il peut être utilisé sur des grues.

Dans le cas de Puerto Angamos, il possède 2 des grues mobiles portuaires parmi les plus avancées de l’industrie portuaire. Le seul équipement supplémentaire important requis dans cette opération est le bras pivotant. Ceci est une fraction de l’investissement réalisé dans les terminaux traditionnels.

La solution dans son ensemble peut être opérationnelle dans un délai de six à neuf mois à partir du moment où une décision est prise. Le système a également enregistré des taux de charge rapides avec d’autres projets utilisant le bras pivotant, notamment pour le minerai de fer, chargeant jusqu’à 2 000 tonnes par heure.